hôpital de Royan

L'historique de l'hôpital

 
urgences 17
 
Dans la majorité des villes, l’établissement hospitalier a une origine lointaine qui remonte souvent à la volonté d’organismes religieux de prendre en charge les déshérités, les personnes âgées souffrantes. Dès avant 1939, l’existence d’un hôpital public à Royan était souhaité. A la libération, cela est devenu une impérieuse nécessité. La municipalité va travailler fermement avec les autorités départementales pour faire reconnaître le besoin d’une structure de soins à Royan.
 
maison malakoff

11 Mai 1945 :

La décision est prise d’étudier le projet d’un hôpital provisoire. Malakoff parait la solution la plus rationnelle, tant au plan géographique, qu’au plan financier.
Cet immeuble est le seul resté debout dans la périphérie de Royan à la suite de bombardements de Mai 1945. La décision est prise de créer un Hôpital provisoire dans les locaux de Malakoff en Juin 1945.
 

Novembre 1945 :

L’hôpital provisoire du Vivier (Les Mathes) est transféré à la Clinique Sainte-Marthe (Pontaillac) qui devient Hôpital Communal Ste Marthe en attendant la construction d’un nouvel établissement.
 

Juin 1946 :

Devant les difficultés de négociation avec les responsables de l’œuvre " L’Enfant au Grand Air " propriétaire de l’immeuble Malakoff, la municipalité décide d’entamer une procédure d’expropriation.
 

20 Août 1946 :

Grâce à l’Union des Foyers Franco-Américains, le pensionnat de jeunes filles du Gua devient maison de retraite. La maison de Saint-Augustin, qui est une pension de famille, accueille elle aussi des personnes âgées. Elles sont gérées par l’U.F.A. (Union Franco-Américaine) en attendant que l’Hôpital soit organisé pour régulariser la situation et en faire des établissements publics.
 

1947 :

Etude du financement de l’Hôpital provisoire de Malakoff, avant la construction d’un hôpital moderne.
 

1948 :

Administrativement l’Hôpital de Royan est créé le 19 juillet 1948 (Journal Officiel de la République Française du 28 juillet 1948 – décret du 19 juillet 1948 portant création d’un hôpital-hospice public pour la commune de Royan (Charente-Maritime).
 

1950 :

Figurant comme l’un des seuls bâtiments restés debout dans la périphérie de Royan, l’immeuble "Malakoff", réquisitionné depuis 1945, est acheté par la commune de Royan.
 

18 Avril 1951 :

Monsieur le Sous-Préfet de Rochefort a procédé à l’installation de la Commission Administrative de l’Hôpital Public de Royan, nommée par arrêté préfectoral en date du 15 mars 1951.
 
premiere ambulance de royan peugeot 202

1952 :

Royan fonde l’hôpital sur la commune de Vaux sur Mer, dans le bâtiment de l’ancienne colonie de vacances de Malakoff.
L’achèvement des travaux est prévu pour fin septembre. La date d’ouverture est fixée au 1er Novembre 1952.
Le dimanche 19 octobre 1952, en présence de M. le Dr BOIDE, directeur de l’hygiène publique, représentant le ministre de la Santé Publique et de M. HOLVECK, Préfet de la Charente-Maritime, l’hôpital Malakoff est officiellement inauguré par M. Charles REGAZZONI, maire de Royan.
 
C’est une bâtisse de deux étages située au bord de la route. Le rez-de-chaussée est occupé par le service de Médecine, le premier étage par la Chirurgie, la salle de garde qui sert également de salle à manger et le Bloc Opératoire avec tables d’opérations perfectionnées et éclairage très moderne. Quant au second étage il y a la maternité avec des chambres de deux lits avec vue sur la mer, et les chambres des infirmières. Celles-ci doivent obligatoirement loger sur place pour plus de disponibilité. Pour débuter, l’armée américaine a fait don d’un hôpital militaire : couvertures, polochons, draps, gamelles sont amenées par Monsieur CHEVALIER, responsable de la Cuisine, qui est la seule personne à posséder une automobile.
L’ouverture de l’Hôpital Public de Malakoff est doublée de la fermeture de l’Hôpital Communal provisoire de Sainte-Marthe (qui redevient clinique privée) et du transfert des malades vers le nouvel établissement.
 
Lors de l’ouverture, on dit que "l’Hôpital de Royan, tout neuf, sera un des plus agréables, des mieux équipés de France".
 

1er Janvier 1953 :

Les maisons du Gua et de Saint-Augustin deviennent établissements publics et sont administrés par le Directeur de l’Hôpital. L’hôpital Malakoff et ses deux annexes constituent le Centre Hospitalier de Royan.
maison de retraite du Gars et St Augustin
 

En 1960 :

Un nouveau bâtiment avec 40 lits de chirurgie, 12 lits de maternité et un bloc opératoire vient compléter les installations.
 

Jusqu’en 1976 :

L’hôpital poursuit ses efforts en matière d’équipement pour accroître sa capacité d’accueil. Lits de chirurgie, lits de maternité, bloc opératoire, hébergement des personnes âgées, etc… sont alors au rang des priorités.
 

Durant les années 1970/80 :

L’établissement poursuit son programme d’investissement avec la construction d’un plateau technique comprenant : urgences, réanimation radiologie, bloc opératoire. Mais le fait marquant c’est en 1978 : l’hôpital public du pays royannais décroche son premier poste temps plein avec l’arrivée du Docteur Jean-Claude LACAZE, Chef de service de cardiologie. L’arrivée de médecins temps plein va être fondamentale. On enregistre d’ailleurs, en parallèle, une forte et régulière croissance de l’activité. S’ensuit le recrutement du premier médecin anesthésiste-réanimateur, le Docteur Claude LAFAYE. Une permanence médicale plus étendue s’instaure. L’établissement commence véritablement à tenir sa place. En 15 ans les effectifs du personnel soignant sont multipliés par deux. Plus qualifié, le personnel bénéficie également d’une formation continue et d’une nette amélioration de ses conditions de travail.
 

En 1983 :

Au mois de mars le service de gynéco-obstétrique cesse son activité. Par lettre du 12 février 1984 le service est définitivement fermé. Les 9 lits qui le composaient sont supprimés de la carte sanitaire. Le Conseil d’Administration du 18 janvier 1985 prend acte de cette décision officielle.
 

En 1988 :

Dans le cadre de l’effort d’humanisation des hôpitaux, c’est l’aménagement et la transformation complète sur 3 étages de l’aile d’hospitalisation de chirurgie, de 57 lits de chirurgie qui ont passé de salle commune à des chambres particulières avec salles de bains.
 

A partir du début des années 1990 :

Les investissements s’accélèrent. Ils concernent la construction d’un bâtiment destiné à améliorer l’accueil des malades et de leurs familles et comportant des locaux de consultations de médecine et de cardiologie. S’ensuit l’aménagement d’une hélisurface, facilitant l’intervention, dans les meilleurs délais, d’une équipe médicalisée.
 

En 1991 :

Un partenariat avec les radiologues du secteur privé permet également l’installation d’un scanner.
 

En 1992 :

L’hôpital voit l’ouverture du nouveau laboratoire d’analyses médicales. En mai de cette même année, est mis en service le S.M.U.R. (Service Mobile d’Urgence et de Réanimation). Celui-ci permet dorénavant à l’hôpital Malakoff, d’intervenir plus rapidement et efficacement. Un médecin, une infirmière spécialisée en anesthésie-réanimation et un ambulancier composent l’équipe.
 
Passant le cap de la quarantaine l’hôpital Malakoff fait une cure de rajeunissement en changeant de nom. Il devient le Centre Hospitalier de Royan.
 

En 1993 :

Début des travaux de construction de la nouvelle maison de retraite du Gua "La Coralline". Inauguration du service des urgences rénové et des cuisines modernes adaptées aux normes d’hygiène.
 

Aout 1995 :

Les résidents des maisons de retraite de Saint Augustin et du Gua aménagent dans leur nouvelle résidence, la maison de retraite "la Coralline".
 

En 2005 :

Fermeture de l’activité chirurgicale viscérale le 24 juin 2005. Le 26 août de cette même année fermeture de l’activité orthopédique et traumatologique. La décision est entérinée par le Conseil d’Administration le 27 juin 2005.
 

Novembre 2008 :

Constitution du Groupement de Coopération Sanitaire des Urgences du Pays Royannais regroupant l’activité d’accueil et de traitement des Urgences, organisée entre le Centre Hospitalier de Royan, la Clinique Pasteur et la Polyclinique de Saint Georges de Didonne.
 

Avril 2010 :

Installation et ouverture de l’I.R.M. sous forme de G.I.E. (Groupement d’intérêt Economique) avec partenariat privé.
 

Janvier 2011 :

Intégration du laboratoire d’Analyses Médicales au Groupement de Coopération Sanitaire de Saintonge.
 

Novembre 2014 :

Un nouveau bâtiment situé sur le site de Royan, accueille les Soins de Suite et de Réadaptation (dont la capacité est portée de 35 à 60 lits), en les regroupant avec les 20 lits de Court Séjour Gériatrique.
 

Année 2015 :

Ouverture du Centre Périnatal de Proximité. Extension des lits d’hospitalisation de courte durée (urgences). Création de l’Unité d’Hospitalisation Post Urgences Gériatrique. Création d’une consultation « Plaies et Cicatrisation ».
 

Année 2016 :

Ouverture de la Permanence d’Accès aux Soins de Santé.
 
linkedin instagram Facebook 2020-2006 © Centre Hospitalier de Royan - Informations Légales - cookies || Réalisation : Graphiweb Communication création site internet Royan